fabrice39baladojura.com

fabrice39baladojura.com

la Chandeleur

La Chandeleur, une fête chrétienne à l'origine

 

Pour comprendre cette tradition culinaire qu'est la Chandeleur, il faut évoquer les racines chrétiennes de cette fête. Traditionnelement, le 2 février marque la présentation de l’enfant Jésus au temple, quarante jours après sa naissance. Les fidèles organisaient alors une procession de chandelles (candela, en latin). A cette occasion, dans les églises, on remplaçait les torches par des chandelles bénites dont la lueur était censée éloigner le mal.


Cette date marquait également le début des semailles de l’hiver, l'allongement des journées et surtout, le retour du soleil. Et c’est bien en l’honneur de ce dernier que les femmes confectionnaient des crêpes rondes et dorées qui symbolisaient donc, selon les historiens, le soleil et le retour des beaux jours.

 

La Chandeleur, une tradition païenne et romaine

 

Au début du mois de février, les Romains organisaient quant à eux les Lupercaleas avec des courses de flambeaux en l’honneur du dieu Pan. Une fête jugée décadente par les papes chrétiens qui lui substituèrent ensuite la Chandeleur.


Chez les Celtes, on fêtait à cette date Brigid (et non Brigitte), la déesse du feu et du soleil.

 

Chez les Germains et les Scandinaves, la sortie de l’hibernation de l’ours donnait lieu à des processions. Une fête appelée "chandelours".  

 

En Angleterre et en Irlande, c’est la sortie du Hérisson qui était très attendue. Une croyance que l’on retrouve de l’autre côté de l’océan, aux Etats-Unis, avec la célébration du jour de la Marmotte.

 

Ces fêtes et traditions ont toutes en commun de célébrer la fin de l’hiver, le retour du soleil et la fertilité. Même si aujourd’hui la Chandeleur évoque davantage la recette gourmande des crêpes que les chandelles, la tradition perdure.

 

 

Crêpes et Carnaval, indissociables

 

 

La Chandeleur marque également le lancement de 15 jours de festitivités et de Carnaval un peu partout dans le monde, de Dunkerque à Rio en passant par Venise, et ceci jusqu’au Mardi gras.

 

Alors on profite de ce mois de février pour décliner la crêpe sous toutes ses formes : galettes bretonnes, aumônières, blinis, pancakes… Pour la garniture, on fait selon ses goûts. De la classique galette complète au fromage, jambon et œuf à celle à la saucisse et moutarde à l’ancienne.

 


Chandeleur : Avis aux supersticieux !

 

Comment faire des crêpes tout en s'attirant la bonne fortune ? Une vieille coutume veut qu'à mi-cuisson, vous fassiez sauter une crêpe de la main droite en tenant une pièce d'or dans la main gauche. Si vous réussissez à la rattraper correctement dans la poêle, l'année sera prospère ! Un conseil : entraînez-vous durant l'année, pour réussir ce retourné acrobatique le jour J. 

 



01/02/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 83 autres membres